Au cœur de la Marne, Reims a marqué l’Histoire de France et su s’exporter – notamment grâce à ses bulles.

En hauts des Promenades

Les lieux à ne pas manquer

Quand il sera possible de sillonner de nouveau les quatre coins de la France, nous vous conseillons de faire un arrêt à Reims. Et on ne vous dit pas cela parce que l’on est chauvins ! En attendant, Tonton Sommelier vous fait parcourir quelques endroits incontournables de la ville :

Si vous arrivez par le train, le premier lieu que vous croiserez sont les Promenades de Reims. Rénovées tout récemment, vous pourrez vous y promener, pique-niquer, et surtout admirer la Porte de Mars. A l’extrémité des Hautes Promenades, cet édifice date de l’époque gallo-romaine. Haut de 12 mètres et long de plus de 30 mètres, c’est le plus large arc du monde romain. 

Giuseppe devant la Porte de Mars

Vous pourrez ensuite rejoindre le centre de la ville, pour détailler le style art déco des bâtiments reconstruits après la Première Guerre mondiale. Au bout du cours Jean-Baptiste Langlet, vous ne pourrez pas manquer le bâtiment emblématique de la ville : la cathédrale Notre-Dame de Reims.

Ce monument, dont le gros œuvre fut achevé en 1345, eut un rôle dans l’histoire de la monarchie française. C’est en effet elle qui accueillit la quasi-totalité des sacres des rois de France. À ne manquer sous aucun prétexte !

Tonton, cours de Jean-Baptiste Langlais, montrant la Cathédrale

Vous pourrez ensuite passer à la basilique Saint-Remi, construite entre le XIe et XIIIe siècle, en l’honneur de l’évêque Saint-Remi – qui a baptisé Clovis, le Roi des Francs, en 496. Elle contient, encore aujourd’hui, les reliques et le tombeau de l’homme d’église. 

Pour continuer votre balade, direction la place Royale, construite au milieu du XVIIIe siècle sous l’impulsion de Legendre et Trudaine. Située entre l’hôtel de ville, représentant du peuple et l’hôtel des douanes, représentant du roi, elle devient une place centrale de la ville. En son centre, une statue de bronze de Pierre Cartellier, représentant le roi Louis XV.

Statut de Louis XV au centre de la place Royale

Et le champagne dans tout ça ?

Pour terminer votre escapade, il est impossible de passer à côté d’une petite coupe !

Porte d’entrée du champagne

Si Epernay – au cœur du vignoble – est considérée comme la capitale du champagne, Reims en est clairement la porte d’entrée. La ville n’est entourée que d’une cinquantaine d’hectares de vignes mais est le siège d’un grand nombre de Maisons de champagne prestigieuses. Parmi elles, on peut citer :

  • Charles de Cazanove
  • Vranken-Pommery
  • Taittinger
  • Louis Roederer
  • G.H. Mumm
  • Veuve Clicquot
  • et bien d’autres encore…

Mais le champagne n’a pas toujours eu la même aura par le passé. En effet, jusque dans les années 1950, la tradition voulait que les derniers-nés d’une fratrie des familles de vignerons héritent des parcelles de terre dont on ne se servait pas ou dont on ne voulait plus. Les temps ont bien changé puisqu’aujourd’hui, un hectare de vigne vaut environ 1 million d’euros !

Les Crayères

De l’or sous nos pieds

Si la situation sanitaire ne permet pas de les visiter actuellement, les 200 kilomètres de caves qui parcourent la ville sous d’épaisses couches de craie seront toujours là pour votre visite. Depuis plus de 150 ans, le champagne d’une quinzaine maisons Rémoises est ainsi entreposé dans les Crayères, reliées par d’impressionnantes galeries.  

Creusées dès la période gallo-romaine, elles ont servi à bâtir la ville – alors appelée Durocortorum – et ont même été utilisées comme habitations et abris lors des deux Guerres mondiales. Avec une température constante de 9 à 11°C et un taux d’humidité avoisinant les 90%, elles offrent un cadre idéal pour la maturation et la conservation des vins.

En attendant de pouvoir de nouveau les parcourir, vous pouvez toujours découvrir le terroir champenois grâce à notre coffret Bulles 🥂.

Saurez-vous reconnaître les deux champagnes qui se cachent dans le coffret ? 😉

Coffret Bulles